Capsule anti stress du home office : le bonheur est dans l’assiette !


Aujourd’hui, les liens entre la nutrition et nos émotions sont parfaitement établis.

Avez vous pensé à intégrer ces éléments dans vos pratiques d’entreprises ? vos conseils liés au télétravail ?


Je vous propose donc un cocktail d’informations généralistes vous permettant d’entretenir une belle vitalité

  • On fait le plein de magnésium. En cas de stress prolongé ou à répétition, « l’hormone du stress » (le cortisol) n’est pas conservée dans le corps ce qui aura pour conséquence d’augmenter la vulnérabilité au stress. On parle de « cercle vicieux du stress ».

Dans quels aliments trouver du magnésium ?! les fruits (bananes ..), légumes frais et secs (abricots, raisins, figues ..), les oléagineux (amandes, noix, noisettes ..), le chocolat noir (75% et + bien entendu !)

  • On mange des protéines, au bon moment. Certaines protéines sont à privilégier au petit déjeuner afin de bien démarrer le matin et d’autres en fin de journée afin de favoriser la sérénité.

Dans quels aliments en trouver ?! Les protéines intéressantes du matin se trouvent dans les fromages (parmesan, gruyère, emmental ..), l’oeuf, les mélanges de céréales et de légumineuses. Les protéines intéressantes du soir se trouvent dans le poulet, les noix de cajou, les graines de tournesol, la banane, l’avocat … par exemple.

  • On mise sur les vitamines B du « bien être ». B1, B6, B9, B12.

Dans quels aliments en trouver ?! Les légumes à feuilles vertes, les légumes secs, les fruits de mer, le foie, les germes de blé (à saupoudrer dans les salades).

  • On huile son cerveau. On apporte des oméga 3 qui ont fait leurs preuves*.

Où en trouver ?! Les huiles (colza, noix, cameline..), les poissons gras (sardines, harengs, maquereaux ..), et les graines (lin, chia, courge ..) à consommer de préférence le soir.

Des outils digitaux existent pour personnaliser ou individualiser votre état des lieux, vos conseils pour ce faire faites votre demande d’accès en ligne sur Feel Corp. (Check-Up)

Nathalie Pinto pour Feel Corp. www.npinto.org

Références :

1 – BAZINET RP, LAYE S. Polyunsaturated fatty acids and their metabolites in brain function and disease. Nat Rev Neurosci. 2014 ; 15 : 771-785.

2 – KALMIJN S et al. Dietary intake of fatty acids and fish in relation to cognitive performance at middle age. Neurology. 2004 ; 62 : 275-280

3 – TAN JS et al. Dietary fatty acids and the 10-year incidence of agerelated macular degeneration: the Blue Mountains Eye Study. Arch Ophthalmol. 2009 ; 127 : 656-665.

4 – IEDM

Posts récents

Voir tout