Repérer les situations de Burnout

Le syndrome d’épuisement professionnel, ou burnout, est un ensemble de réactions consécutives à des situations de stress professionnel chronique dans lesquelles la dimension de l’engagement est prédominante. » INRS

Il se caractérise par 3 dimensions :

l’épuisement émotionnel : L’épuisement est lié au rapport avec un travail vécu comme difficile, fatiguant, stressant… L’épuisement se manifeste par une perte d’énergie (avec un sentiment d’être totalement vidé), un épuisement mental, de la démotivation, de la frustration notamment.

la dépersonnalisation ou le cynisme : La dépersonnalisation, ou perte d’empathie, se caractérise par une baisse de considération positive à l’égard des autres (clients, collègues deviennent des objets), c’est une attitude où la distance émotionnelle est importante, observable par des discours cyniques, négatifs, dépréciatifs, détachés voire même par de l’indifférence. La personne » déshumanise » inconsciemment les autres en mettant son entourage à distance.

le sentiment de non-accomplissement personnel au travail : Le sentiment d’accomplissement personnel ou d’épanouissement au travail est indispensable à l’équilibre psychologique. C’est un sentiment » soupape de sécurité » qui assure un équilibre en cas d’épuisement professionnel et de dépersonnalisation. Il assure un regard positif sur les réalisations professionnelles. Dans le cas contraire, la personne s’évalue négativement, va douter de ses réelles capacités et va accumuler encore plus de fatigue émotionnelle dans les situations de stress.

Repérer les situations de burnout :

Au niveau individuel, l’employeur, l’encadrement, les acteurs de la prévention au sein de l’entreprise doivent être vigilants à un ensemble de signaux pouvant laisser penser qu’un salarié est peut-être en situation de burnout :

Le salarié se plaint-il de manquer d’énergie pour accomplir son travail ? Fait-il part de problèmes de concentration, de manque de disponibilité mentale au travail ? Est-il facilement irritable ? Dévalorise-t-il le travail qu’il accomplit, sa propre efficacité et ses compétences ? Manifeste-t-il des signes de désinvestissement professionnel ? Un changement dans l’attitude du salarié, un repli sur soi, un désengagement inhabituel sont autant de signaux qui doivent interpeller l’entourage professionnel.

Je remarque qu’une attention particulière est à accorder aux personnes isolées, travaillant seules, aux personnes en télétravail dans la mesure où le repérage individuel sera rendu plus difficile. J’entends une difficulté accrue des responsables d’équipes à appréhender de nouvelles organisations de travail, de management et une frontière devenue plus fine entre l’organisation de travail et l’organisation de vie.

Des outils digitaux existent pour faciliter le repérage, faites votre demande d’accès au check-up en ligne.

Nathalie Pinto pour Feel Corp. www.npinto.org

Sources : INRS/Risques – Check Up – Test de maslash.

10 vues0 commentaire